La Forest-Landerneau

    Eco – Pâturage

    1024 768 La Forest-Landerneau
    Nos chevrettes sont de retour !
    Forestine et Rohane ont réintégré leur enclos Forestois avec Praline, leur maman.
    Ci-dessous, petit texte de Stanislas Halphen, Forestois et correspondant au Télégramme.

    Ce n’est pas sous un soleil radieux, mais sous une petite pluie que Praline la maman biquette et ses deux filles Forestine et Rohanne sont revenues à la Forest-Landerneau pour prendre leurs quartiers d’été dans l’éco-pâturage de la joyeuse garde.

    Le voyage s’est bien passé, mais…… « Je ne suis pas une adepte du transport motorisé. Le voyage s’est tout de même bien passé, mais je ne suis pas mécontente d’être arrivée » déclare Forestine sous le regard quelque peu surpris de sa sœur Rohanne qui n’entend rien à ce langage.

    Aux questions d’Erwan Galeron adjoint aux affaires familiales et présent pour ce retour, Praline la maman demande l’assistance de sa fille pour la traduction.

    « Le Monsieur te demande où tu as passé l’hiver »

    « Réponds-lui ma fille que nous étions chez les « Tontons Tondeurs » sur la presqu’île de Crozon. En liberté sur les grands pâturages. Avec le murmure de la mer au loin. Point d’étable pour nous. Que nenni !!! nous ne craignons pas le froid. Nous sommes des chèvres des fossés. On nous utilise justement pour entretenir les fossés. Et je vois qu’ici à la Joyeuse Garde, y’a du boulot ».

    Avant de s’adonner à sa tâche préférée, Rohanne s’approche de sa sœur et lui murmure à l’oreille quelques paroles en langage chèvre.

    Dans un sourire appuyé, Forestine regarde Erwan Galeron et lui lance avant de détaler : « Dites aux forestois et surtout aux enfants que nous sommes revenues et que nous sommes pressées de les revoir ».